Mairie de Cadenet
Accueil
Plan du site

Vous pensez avoir observé un moustique tigre ?

Vous souhaitez le signaler ? Comprendre comment se protéger ?
La population peut participer à la surveillance de cette espèce et à la lutte contre sa prolifération.

Mieux connaître ce moustique, permet de mieux lutter contre les nuisances propagées par cette insecte (Aedes albopictus)

Le moustique tigre est une espèce invasive de moustique installé en France depuis 2004 et implanté dans notre région depuis 2012 (voir la carte de distribution)

Le moustique tigre peut-être vecteur de maladies comme la dengue et le chikungunya.

Les autorités sanitaires suivent avec attention l’extension de son implantation.

Attention, tout ce qui vole n'est pas moustique, et tous les moustiques ne sont pas des moustiques tigres

Pour savoir si le moustique observé est bien un moustique tigre cliquer ici

Pour signaler la présence du moustique tigre dans votre environnement cliquer ici

 

Connaitre le mode de vie du moustique tigre pour lutter contre sa prolifération

Le moustique tigre est casanier. Il reste à proximité des maisons. Il ne peut pas voler plus loin qu'une centaine de mètres.

S’il y a des moustiques chez vous, c’est qu’il y a des lieux de ponte à proximité !

Le moustique-tigre apprécie en journée les zones d’ombre, les zones fraîches, humides, à l’abri du vent. Il s'abrite de la chaleur généralement entre 0 et 3 mètres de hauteur, sous les feuilles dans les haies, les massifs, les arbustes, les bambous...

Pour lutter contre sa prolifération il faut éliminer les eaux stagnantes, lieux de ponte du moustique tigre

Faites le tour du jardin, de la terrasse, du balcon et  :

  • retournez tous ce qui peut contenir de l'eau de pluie ou d'arrosage : seaux, bidons, pots, tonneaux, arrosoirs, pneus, jouets d’enfants, ou couvrez les d'un linge qui empechera le moustique de pondre,
  • les réservoirs d’eau de pluie doivent être couverts d’une moustiquaire, en veillant à ne laisser aucun trou (les moustiques ne doivent pas pouvoir accéder à l’eau)
  • vérifiez les gouttières: elles ne doivent pas comporter de zone d'eau stagnante
  • videz après chaque pluie et chaque arrosage les récipients que vous ne souhaitez pas supprimer
  • vérifiez les petites flaques qui subsistent plusieurs jours après les pluies, voire tout l’été dans des endroits improbables, sous la terrasse en bois, dans une zone ombragé du jardin ...
  • taillez vos bambous juste au-dessus d'un nœud pour éviter l’accumulation d’eau dans la tige ou coupez-les à la base.
  • éclaircissez vos massifs de plantes, aérer les  pour qu’ils ne deviennent pas des « cachettes à moustiques »
  • ne plantez trop près de la maison
  • evitez les plantes grimpantes sur la maison, devant la fenêtre...
  • arrosez vos plantes au pied, éviter le feuillage ou l'eau peut stagner au creux de la feuille
  • n’entreposez pas des plaques de tôle, de bois, de contreplaqué dans un endroit frais et humide
  • introduisez des poissons dans votre bassin d’agrément, ils mangeront les larves de moustiques

Chaque réceptacle avec de l'eau stagnante donne naissance à plusieurs centaines de moustiques dans les 48 heures !

Plus d'informations sur le site du Ministère de la Santé.

 

 

 

 

 

« Retour
Retour haut de page ▲
Mairie de Cadenet - Cours Voltaire 84160 Cadenet
  CONTACT     RETOUR ACCUEIL