Mairie de Cadenet
Accueil
Plan du site

Urbanisme: le futur Plan Local d'Urbanisme

Qu'est-ce qu'un PLU ?

Le Plan Local d’Urbanisme

Le PLU est un document stratégique et réglementaire qui expose les grandes orientations en matière de développement du territoire.

Il s’organise autour d’un Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD)

Le PADD

Instaurée par la loi SRU, le PADD a pour fonction de présenter le programme communal pour les 10 années à venir.

La loi SRU a par ailleurs généralisé le principe de concertation et de l’enquête publique pour toutes les élaborations et les révisions des documents d’urbanisme.

La municipalité a organisé une réunion publique sur le projet de PADD de Cadenet le mardi 8 mars 2016. C'est la première phase de la concertation.

Le contexte en matière de planification territoriale

Les grands principes définis par les lois SRU, UH, Grenelle et ALUR peuvent être résumés de la façon suivante :

  • assurer un équilibre entre le développement et la protection des espaces naturels et agricoles en respectant les objectifs de développement durable,
  • assurer la diversitédes fonctions urbaines et la mixité sociale,
  • assurer une utilisation économe de l’espace, la maîtrise de l’espace, la maîtrise des besoins de déplacement, la préservation de la qualité de l’air, de l’eau et du sous-sol, ainsi que la prévention des risques naturels.

Les grandes étapes de l’élaboration d’un PLU

Une phase d'étude:

  • avec la réalisation du diagnostic communal
  • puis la définition du Projet d’aménagement et de Développement Durables présenté en réunion publique le 8 mars 2016,
  • la traduction réglementaire du projet de développement
  •  l'analyse des incidences du PLU sur l’environnement
  • la finalisation du dossier de PLU

Suivie par une phase administrative:

  •  de consultation et d’enquête publique
  • et enfin, approbation du PLU par le conseil municipal.

le diagnostic communal

 

Le contexte administratif

  • La commune de Cadenet s’inscrit dans le périmètre du Shéma de Cohérence Territoriale du  Sud Luberon approuvé le 24/11/2015. Le PLU doit être en cohérence avec les objectifs du SCoT.
  • La commune s’inscrit dans le périmètre du Parc Naturel Régional du Luberon.
  • Cadenet doit également protéger ses milieux aquatiques (la Durance notamment). Le PLU doit être compatible avec le document de planification du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux le SDAGE.

 

Les grands éléments du diagnostic:

Quelques données:

Démographie

  • une croissance de la population due principalement aux flux migratoires,
  • une population vieillissante: la part des plus de 60 ans représente plus du quart de la population en 2012
  • un faible renouvellement de la population: les 0-29 ans en diminution depuis 2007

Habitat

  • part plus importante de résidences principales que secondaires
  • part de locataires en légère hausse
  • sous représentation des logements de petites tailles

Activités économiques

  • plus d’une personne sur trois travaille et réside à Cadenet
  • le tissu économique local est diversifié avec des commerces, des services,des entreprises artisanales.
  • plusieurs infrastructures touristiques sur la commune: camping, hôtels, gîtes, etc.
  • une zone d’activité la Meillere
  • le secteur agricole est en mutation : baisse des surfaces agricoles, du nombre d'exploitations etc.

Infrastructures et services

  • assainissement collectif: la station d’épuration est conforme en équipement et en performance.
  • déplacements:  bonne desserte routière mais desserte en transports publics faible en terme de fréquence
  • équipements scolaires nombreux: crèche, école maternelle, école primaire et collège
  • équipements publics (Foyer rural, salles communales, centre culturel, bibliothèques, stade, gymnase, EHPAD ...)
  • à noter la présence de services de proximité qui interviennent en complément des services offerts par les communes urbaines proches.

État initial de l’environnement

 

  • On distingue deux unités topographiques : la plaine de la Durance et les coteaux (entre Durance et Luberon).

 

  • Le territoire de la commune est étagé de 147 mètres à 376 mètres d’altitude.

 

  • Plusieurs cours d’eau traverse le territoire communal.

 

  • La silhouette bâtie du centre ancien est visible depuis certains secteurs : ils représentent des enjeux paysagers forts et doivent être préservés.

 

Plusieurs inventaires environnementaux sont recensés sur la commune, avec notamment la présence de la Durance :

  • une zone de Biotope,
  • deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF),
  • deux zones Natura 2000 (une zone spéciale de conservation (habitats), et une zone de protection spéciale).

 

Morphologie urbaine

Risques naturels

  • risque inondation par la Durance au niveau de la plaine.
  • risque feu de forêt (massif boisé de la Barbasse au Nord Est, et de quelques coteaux boisés au Nord Ouest.
  • risque sismique Cadenet est classée en zone d’aléa moyen.
  • risque retrait-gonflement des argiles

.

Analyse du Plan d'Occupation des Sols

La commune de Cadenet est dotée d’un Plan d’Occupation des Sols (P.O.S) depuis le 01 avril 1983.

Depuis le début des années 2000, environ 20 hectares d’espaces majoritairement agricoles ont été consommés pour l’accueil d’environ 250 logements, soit une densité moyenne de 12 à 13 logements par hectare

Aujourd’hui, les potentialités du POS à vocation principale d’habitat s’élèvent à environ 22 hectares, répartis de la manière suivante :

  • 12 ha au sein de grandes poches non bâtis
  • 10 ha au sein de petits espaces non bâtis dans le tissu urbain (dents creuses)

A noter que la capacité de densification et de mutation des espaces bâtis est d’environ 80 logements au niveau du POS.

.

LES ORIENTATIONS DU PADD

L’objectif de la municipalité serait d’accueillir environ 660 nouveaux habitants d’ici 10 ans, soit un taux de croissance annuel moyen de 1.5 % sur cette période.

En comptant en moyenne 2 à 3 occupants par logement, cela correspond à des besoins estimés à environ 290 logements pour l’accueil de la nouvelle population.

Toutefois, il convient de prendre en compte :

  • la réalisation d’une cinquantaine de logements au niveau de l'ancienne cave coopérative ;
  • la réhabilitation d’une quarantaine de logements vacants,
  • la densification des espaces déjà urbanisé (division parcellaire, mutation, etc.) soit environ une trentaine de logements).

Soit environ 170 logements à prévoir sur foncier nu.

La densité moyenne a été fixée à environ 30 logements / hectare.

Les besoins en foncier sont alors d’environ 8 hectares pour atteindre les objectifs de développement (en ayant inclus la rétention foncière, la superficie nécessaire aux voiries, etc.)

Orientation n°1 DU PROJET DE PADD

REEQUILIBRER LA STRUCTURE DEMOGRAPHIQUE

 

Redynamiser et programmer l'essor démographique de Cadenet:

  • avoir une hausse raisonnable de la croissance démographique, dans l’objectif demaintenir Cadenet comme pôle rayonnant à l’échelle intercommunale
  • permettre l’accueil d’environ 660 nouveaux habitants d’ici 10 ans, soit un taux decroissance annuel moyen de 1.5%
  • échelonner l’arrivée de nouveaux habitants pour, d’une part favoriser leur intégration au sein de la vie locale, et d’autre part pour ne pasengendrer de dysfonctionnements au niveau des équipements.

 

Accueillir une population diversifiée

  • rééquilibrer la structure sociale et intergénérationnelle de la population communale
  • encourager principalement l’accueil d’une population jeune et active sur la commune
  • permettre aux personnes âgées de pouvoir rester à Cadenet notamment en développant un lieu de vie adapté à leurs besoins (création de résidence type « village-retraite »).

 

Produire une offre en logements adaptés aux besoins

  • assurer la mise sur le marché de 290 logements supplémentaires d’ici 10 ans dont 40 logements issus de la réhabilitation de logements vacants au cœur du centre ancien
  • relancer une dynamique de parcours résidentiel en précisant les types de logements souhaités au sein d’opérations d’urbanisme (diversification des types de logements : accession à la propriété, loyers libres, loyers maîtrisés...)
  • prévoir la réalisation de logements de taille intermédiaire (davantage de T2 et T3) sur certaines zones stratégiques, à proximité des équipements, pour les personnes âgées et les jeunes actifs
  • garantir une offre de logements adaptée aux ménages les plus modestes (accession/logements locatifs et logements à loyers maîtrisés) à proximité du centre ancien.

Orientation n°2

ENCOURAGER L’ATTRACTIVITE DU CENTRE-VILLE

 

Améliorer le cadre de vie dans le centre

  • poursuivre la démarche d’aménagement et d’amélioration des espaces publics. (projet de réhabilitation du coeur de ville en cours)
  • protéger les espaces de respiration au sein du centre-ville (jardins, espaces verts,...) que ce soit pour leur rôle de poumon vert, ou leur localisation dans des cônes de vue sur le château.
  • valoriser l’image du centre-ville notamment par la mise en valeur des éléments architecturaux (façades, patrimoine,...)

 

Assurer le maintien de commerces et de services

  • conforter le centre-ville comme pôle commercial et de services majeur, tout en pérennisant la diversité de l’offre afin de redynamiser le quartier
  • encourager le maintien des commerces en rez-de-chaussée des bâtiments du centre-ville, afin de renforcer la mixité au sein de cet espace
  • améliorer le traitement des rues commerçantes et des espaces publics afin de rendre le centre-ville plus attrayant, et faciliter son accessibilité.

 

Faciliter l'accessibilité de cet espace

  • développer une signalétique plus lisible dans le but de rendre plus accessible certains espaces mal ou peu exploités aujourd’hui
  • développer les accès doux au centre ville depuis les différents quartiers, et depuis les principales aires de stationnement
  • réorganiser l’offre en stationnement : suppression de certains stationnements et en développer de nouveaux

Orientation n°3

STRUCTURER LA TRAME URBAINE

 

Maitriser l'étalement résidentiel

  • prévoir une densité moyenne de 30 logements par hectare, variable selon les secteurs. Ainsi, environ 8 hectares sont nécessaires pour répondre aux besoins (en intégrant la rétention foncière, les voiries,...). Ceci passe notamment par le développement de formes urbaines plus denses (habitat en bande, groupé, collectif...) ;
  • inverser la logique d’urbanisation, que connaît Cadenet depuis une vingtaine d’années, le long des axes de communication (D973, D45, D973 et D118) et encourager le développement d’une urbanisation davantage recentrée autour du centre ville
  • préférer les extensions urbaines en continuité du centre ville, en vue de préserver les entités naturelles et agricoles, et privilégier le remplissage des dents creuses en les densifiant (secteurs déjà équipés = économie des réseaux)

 

Organiser les secteurs de développement

  • prendre appui sur les réseaux existants afin de maîtriser les coûts liés au développement urbain
  • encadrer l’aménagement des secteurs privilégiés d’urbanisation pour assurer un développement urbain qui s’intègre avec l’existant et améliore le fonctionnement global de Cadenet
  • organiser le réseau viaire en continuité avec le centre ville afin de favoriser les déplacements. Les zones constructibles devront se connecter facilement avec les voiespubliques existantes
  • encourager le recours à des formes d’énergies renouvelables sur le cadre bâti existant et futur (notamment l’utilisation de l’apport solaire directement lié à l’orientation du bâti), ainsi que les constructions à énergie positive ou à très hautes performances environnementales

 

Adapter les équipements aux besoins

  • poursuivre une amélioration du niveau d’équipement de la commune en lien avec les besoins de la population (équipements socioculturels, de loisirs, développement des communications numériques ...)
  • développer les équipements scolaires sur la commune pour accueillir les effectifs supplémentaires et à venir
  • relocaliser le pôle d’équipements sportifs, en lien avec l’enveloppe constructible

 

Développer un réseau de déplacements durables

  • créer des circulations douces en lien avec les pôles d’équipements et les activités en développement. Cette trame dédiée aux itinéraires doux permettra de créer des connexions depuis les secteurs périphériques vers le centre
  • créer de nouveaux équipements sur la commune, notamment en matière de stationnement. L’emplacement des futurs équipements devra se réaliser en cohérence avec la localisation des activités, des commerces et des transports

Orientation n° 4

CONFIRMER CADENET COMME POLE ECONOMIQUE

 

Conforter la zone d'activités

Maintenir et permettre l’accueil d’entreprises sur le territoire, afin de confirmer Cadenet comme pôle économique à l’échelle supra-communale avec comme objectif de :

  • conserver et créer de nouveaux emplois sur Cadenet
  • éviter des déplacements inutiles dans les communes limitrophes pour pouvoir travailler,
  • augmenter l’autonomie du territoire vis à vis des villes qui concentrent les emplois (Pertuis, Apt, Aix en Provence, Salon de Provence, Cavaillon).

Maintenir la zone d’activités en bordure de la RD 973 et permettre son extension pour assurer l’installation de nouvelles entreprises tout en assurant un aménagement et une intégration paysagère des futures constructions

 

Accompagner les mutations du secteur agricole

  • définir un zonage et un règlement qui permettent aux exploitations agricoles de se développer et de s’adapter aux évolutions
  • éviter le mitage de l’espace agricole, tout en préservant l’agriculture et tous les éléments qui s’y raccrochent (fermes, bâtiments, terres, chemins) afin d’assurer le maintien de l’image de qualité du terroir agricole
  • affirmer la fonction maraîchère des terres agricoles de la plaine de la Durance
  • favoriser la diversification des sièges d’exploitation et permettre la polyvalence des exploitations, en rendant possible le développement de l’agritourisme

 

Développer le secteur touristique

  • encourager le développement de l’activité touristique, en permettant notamment, le développement maîtrisé des structures d’accueils
  • mettre en valeur le patrimoine (bâti et naturel), préserver la qualité architecturale du centre du village, assurer une valorisation des éléments identitaires de la commune
  • rendre possible la réalisation d’un équipement hôtelier sur la commune

Orientation n°5

METTRE EN VALEUR LES ELEMENTS IDENTITAIRES DE LA COMMUNE

 

Préserver la silhouette du village

  • protéger les paysages et les vues les plus remarquables sur la commune, depuis le Château mais aussi depuis la plaine de la Durance
  • préserver le caractère naturel des contreforts du Luberon (colline de la Barbasse, des Gardis et de la Vermillère)
  • maintenir les principales vues sur l’unité bâtie du centre du village depuis la RD973

 

Améliorer la qualité des entrées de ville

  • sécuriser les principaux axes structurants du territoire communal qui convergent vers le centre-ville, afin de marquer le caractère urbanisé de la commune (création de trottoirs sécurisés, matérialisation de l’entrée dans la partie agglomérée par des aménagements spécifiques...) ;
  • améliorer l’entrée de ville, avenue Philippe de Girard par des aménagements qualitatifs, depuis le giratoire jusqu’au centre-ville
  • valoriser les entrées de ville par l’aménagement paysager de secteurs tampons, afin de marquer l’entrée dans la ville de Cadenet (Exemple du plateau traversant au niveau de la nouvelle gendarmerie, équipement urbain de qualité qui marque l’entrée dans le village)

 

Promouvoir les éléments du patrimoine de Cadenet

  • identifier et assurer la protection des éléments patrimoniaux et historiques composant le paysage bâti de Cadenet (Eglise, Château, ancien moulin, Tambour d’Arcole...), et protéger le petit patrimoine emblématique du centre ancien : lavoirs, fontaines ;
  • mettre en valeur les chemins les plus pittoresques (chemin en direction du château par exemple)
  • favoriser le maintien des canaux d’irrigation qui participent à la structuration du paysage communal (Canal du Sud Luberon, Fossé de l’Argent...)
  • permettre l’évolution des bâtiments en zone agricole qui suscite un intérêt architectural et/ou patrimonial (Tintine, Malconseil, Châteaudouble, Le Papier, Chateau de Collongue,etc.)

Orientation n°6

MAINTENIR ET RENFORCER LES FONCTIONS NATURELLES DU TERRITOIRE

 

Garantir la perennisation des secteurs à forte valeur environnementale

  • valoriser les coteaux boisés qui entourent les zones d’urbanisation, et préserver le caractère naturel des contreforts du Luberon à l’Est et à l’Ouest du Bourg (colline de la Barbasse et du Gardis)
  • favoriser le maintien des continuités écologiques recensées sur le territoire (plaine de la Durance, massif du Luberon...) notamment par la création de zones protégées, ainsi que par la protection de la ripisylve de la Durance, du Torrent du Laval et du Marderic
  • identifier les espaces boisés significatifs (franges boisées, haies, alignements d’arbres...) et favoriser la biodiversité dans le village et dans les futures zones d’urbanisation (espaces verts, alignements d’arbres, aménagements des terrasses...).

 

Assurer la protection des espaces présentant un potentiel un potentiel pour l'agriculture

  • classer en zone agricole les espaces présentant un potentiel pour l’agriculture, et n’autoriser que les constructions nécessaires à l’activité agricole
  • maintenir les zones agricoles à fort potentiel agronomiques et paysagères principalement au Sud du Piémont et au Nord de la RD 45
  • protéger la plaine agricole de la Durance, et notamment le secteur des Iscles.

 

Intégrer la présence des risques naturels et de nuisances

  • actualiser la délimitation des secteurs spécifiques soumis au risque inondation, où pour des raisons de sécurité des prescriptions seront établies (rivière de la Durance, du Torrent du Laval et du Marderic principalement)
  • protéger toutes constructions du risque feu de forêt par l’aménagement d’interfaces avec les zones boisées ou par la préservation des «coupures agricoles »
  • proscrire le développement de l’urbanisation sur les zones de terrains instables (argiles, reliefs...)
  • éviter l’urbanisation le long des voies bruyantes (RD 943 et RD 973) ainsi que le long de la nouvelle déviation Est de Cadenet
Retour haut de page ▲
Mairie de Cadenet - Cours Voltaire 84160 Cadenet
  CONTACT     RETOUR ACCUEIL